28/10/2003

Poème ... Parce que ça fait du bien de rire !!


La première fois quand je l'ai vue.
J'ai tout de suite remarqué son regard.
J'en étais complètement hagard.

Dans ce jardin du Luxembourg.
Je me suis dit : il faut que je l'aborde.
Pour voir si tous les deux on s'accorde.

J'ai déposé mon baluchon.
Alors j'ai vu tes gros yeux doux.
J'en suis dev'nu un peu comme fou.

Quand je t'ai dit que tu me plaisais.
Que j'aimerais bien te revoir.
Tu m'as donné rendez-vous le soir.

Et je t'ai dit "Oh Penelope".
Que tu étais une sacrée belle fille.
Que je t'aimerai toute ma vie.

Quand dans ce lit de marguerites.
Tu m'as caressé doucement la tête.
Ma vie entière est une fête.

Et sous les regards de la foule.
J'ai posé ma main sur ta main.
Vous voyez bien que ce n'est pas malsain.

A l'ombre des eucalyptus.
Je t'ai dit : "Je veux que tu me suives."
Je te sentais d'humeur lascive.

Alors comme ça dans les tulipes.
Tu m'as fait une petite promesse.
Gage d'affection et de tendresse.

Si notre amour devait céder.
Je n'aurais plus qu'à me faire prêtre.
Je ne pourrais jamais m'en remettre.

Car si un jour notre amour rouille.
Je m'en mordrai très fort les doigts.
Chérie vraiment je n'aime que toi.


Changez maintenant la fin du second vers de chaque strophe pour qu'il rime avec le premier vers plutôt qu'avec le troisième vers(vous allez voir, les mots viennent très vite...)

10:04 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/10/2003

Radio Blog


Radio Blog keskecé k'c'te bête?
Bah c'est un truc que j'ai trouvé un peu par hasard, qui permet de diffuser ses musiques via un ptit module en flash... Alors dans le menu à droite vous allez voir ~Radio Néo~ cliquez et vous pourrez écouter quelques unes des musiques que j'aime bien en ce moment ;)

Et si vous avez des commentaires ... vous savez comment faire ^^

20:06 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2003

Le 26 octobre 2003 à 3h : reculez vos montres de 1h !!


Hé vi, le changement d'heure ... Celui qu'on aime bien finalement puisqu'il nous redonne l'heure qu'on nous a sauvagement enlevée avant l'été ...

Tout ça pour:

Pour des raisons d'économies d'énergie, on a, dès 1916, instauré le principe de l'heure d'été. Le Temps Légal, celui de tous les jours, des montres, des horloges, fut avancé par rapport au Temps Universel d'une heure en été.
En hiver : Temps Légal = Temps Universel
En été : Temps Légal = Temps Universel + 1 heure

Puis en 1946 l'heure d'été fut appliquée toute l'année. Il n'y avait donc aucun changement d'heure au cours de l'année.
Temps Légal = Temps Universel + 1 heure

En 1976 toujours, à l'époque, pour des raisons d'économie d'énegie, on a réinventé l'heure d'été mais cette fois ci l'avance hivernale d'une heure fut conservée et une autre heure s'ajoutait durant le printemps et l'été (vous suivez ?).

En hiver : Temps Légal = Temps Universel + 1 heure
En été : Temps Légal = Temps Universel + 2 heures


Source:http://astro.vision.free.fr/heures.php

11:04 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2003

La face cachée du Scorpion

Alors aujourd'hui sur un forum que je suis régulièrement j'ai découvert un sujet sur la face caché des signes du zodiaque... Cette face qu'on (se) dissimule ... parce qu'au fond on n'est pas QUE des gentils ... lol (extraits d’un bouquin intitulé « le zodiaque noir ou la face cachée de votre signe » par Soccoro, ed. Presses de Valmy)

Ce qui suit, c'est mon coté noir à moi ... dans les grandes lignes ...




PERSONNALITÉ

Disons-le d’emblée, le Scorpion, on n’a pas envie de se le mettre dans la poche. Son palmarès est le plus noir du zodiaque : cruel, machiavélique, agressif, destructeur, rancunier, sadique, cynique, sans scrupules... Que dire de plus ?

Son élément est l’eau, ni limpide, ni potable mais putride, opaque, fangeuse, on n’a guère envie d’y faire trempette. Au premier abord, ce qui frappe le plus, c’est son regard inquisiteur, toujours à l’affût, comme traqué ou cherchant sa proie. Il a deux animaux emblématiques : l’aigle et le serpent. Le premier vous arrache du sol pour vous becqueter ; le second vous ramène à ras le sol pour mieux vous engloutir. D’un côté comme de l’autre, c’est la mort. Et grand dieu, qu’il l’aime cette mort, elle le hante ! Les balades en forêt pour contempler les belles couleurs de la nature et le chant des oiseaux ça le rend neurasthénique, toute cette splendeur agresse sa noirceur intérieure. C’est ce qui en fait un visiteur assidu et éclairé des cimetières, le silence inquiétant des morts lui parle, ça l’inspire même. Il peut passer des journées entières à deviser sur la vie, la mort en des termes si déprimants que vous en revenez totalement démoli. Qu’il est morbide ! Cette bestiole est du poison violent, elle s’immisce dans votre partie la plus secrète et dès qu’elle a trouvé le point faible, elle s’y attarde, le titille, bref elle ne le lâche plus. Au royaume du Scorpion, on n’achève pas, on torture lentement et avec raffinement. Surtout n’allez pas pleurer sur son épaule, il vous plaindra, fera mine de vous comprendre mais intérieurement quelle jouissance il en retirera. Contempler la souffrance d’autrui l’excite au plus haut point, c’est à la limite de l’orgasme. Parce qu’au fond c’est un pauvre malheureux, pas du tout doué pour le bonheur, qui se complaît à gratter sans cesse ses croûtes.

On le prétend fidèle en amitié, c’est à voir. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour être son ami, là est la question. Pluton, le dieu des enfers, est sa planète. Il exige donc soumission, vénération et sacrifice. Résistez-lui et vous le paierez au centuple, vous serez tatoué à vie au fer rouge ! L’avoir pour ami est une véritable menace… Le seigneur a dit : « Gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous vêtus en brebis mais qui au-dedans sont des loups. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » Cette parole résume bien la bête qui est en lui.

Plus paranoïaque qu’intuitif, sa vie est un labyrinthe dont l’unique issue se nomme démolition.


VITALITÉ – TRAVAIL

Une chose est certaine : les postes de subalterne, les seconds rôles, ce n’est pas pour lui. Ce qu’il veut c’est la première place, le pouvoir absolu. Et pour l’obtenir, il ne reculera devant rien, ni personne. S’il doit vendre son âme, il le fera sans l’ombre d’une hésitation. Il a l’art et la manière de se réconcilier avec sa conscience, de ne jamais cultiver la culpabilité. A ses yeux la fin justifie les moyens et peu importe lesquels. En conséquence, si vous avez un Scorpion dans votre entourage, restez sur vos gardes, ne fléchissez jamais car il sautera sur l’occasion pour vous asséner le coup de grâce. Tisser sa toile, fomenter des complots, des révoltes, il a ça dans le sang, c’est pratiquement une réaction de survie. Pour lui, la véritable force réside dans l’ombre. S’exposer trop vite au soleil entraîne le risque d’être grillé tout aussi rapidement. Ce qui en fait un manipulateur dangereux. Ne vous imaginez surtout pas que vous l’aurez à l’usure, son endurance et sa capacité de récupération sont gigantesques ! Le Scorpion est le seul animal à résister à l’énergie nucléaire, ça donne à réfléchir…

S’il se porte spontanément à votre secours ou vient vous confier une idée géniale, dîtes-vous qu’il y a danger. Il donne pour, au mieux, vous posséder, au pire, vous anéantir, l’un n’excluant pas l’autre. Sa gentillesse et sa générosité ne sont jamais désintéressées. A son contact on verse vite dans une forme de parano qu’il sait savamment propager et entretenir.
Son silence et son côté mystérieux fascinent et intriguent à la fois. En réalité c’est une incapacité à réellement communiquer, c’est un introverti pathologique incurable. Tiraillé entre Bouddha et Méphistophélès, la retraite monacale et les coulisses du pouvoir, il trouve un compromis en jouant l’anachorète aux dents longues.

Infréquentable et inévitable à la fois, sa réussite est un chemin de croix sans salut.


SENTIMENTS – SEXUALITÉ

LUI : C’est un obsédé sexuel, ça frise le satyriasis. Le sexe est un moyen pour exercer et assouvir sa volonté de puissance. Il désire dominer sur tous les plans et le sexe est l’une de ses armes. Jouer la carte du tendre, du romantique, ça le met rapidement hors de lui. Ce qu’il veut c’est du torride, du 9 semaines ½ renouvelables ! Lui proposer de visiter le musée de l’érotisme ou un sex-shop ne le froisse aucunement, bien au contraire, il prend ça pour une marque de reconnaissance. Avec lui, il faut redoubler d’imagination et se laisser aller aux fantaisies de la cabriole. Ralentissez la cadence, proposez-lui une balade au clair de lune, il vous flinguera du regard et s’en ira achever ses « œuvres dard » ailleurs…

ELLE : La provocatrice , la nymphomane, la femelle par excellence ! Messieurs, détachez vos ceintures et soyez prêts pour le décollage. Elle n’a rien d’une timorée, d’une bonne sœur malgré ses faux airs de mystique sous cape en guêpière et porte-jarretelles. Lui proposer les plans les plus tordus l’excite au plus haut point et peu importe le lieu et l’heure. Il lui faut du hard, de l’imprévu, ça lui fouette les sens ! Mais à la moindre défaillance, de torche elle se transformera en iceberg et vous balancera ses paroles cinglantes, piquantes qui vous ramolliront pour dix générations. On dit que le Scorpion est le signe des métamorphoses, eh bien, en voilà une démonstration inoubliable pour la victime ! Plus mante religieuse qu’amoureuse, il faut savoir faire don de soi pour la posséder… un peu.

00:14 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/10/2003

Halloween débarque

Voui je sais je fais dans l'originalité ... En même temps ce n'est que mon deuxième message alors vaut mieux commencer bas pour se diriger vers des sujets plus ... enfin moins ... enfin bon vous avez compris ;)
Bref, Halloween, cette joyeuse fête commerciale du 31 octobre à laquelle je n'ai participé qu'une seule fois il y a trois ans (et encore ça n'était que pour se déguiser joyeusement en Morticia Adams).

J'ai même l'impression qu'avant 2000, Halloween en France n'existait pas.

Une fête aux origines obscures à la veille du 1er Novembre autrement plus funeste (m'enfin en même temps c'est un jour férié alors on va pas trop s'en plaindre ... sauf quand il tombe un week end ...) où, apparemment, les enfants sont censés se déguiser en ptits monstres (y'a-t-il vraiment besoin de déguisement? - je plaisante j'adore les enfants -) pour réclamer des bonbons au porte-à-porte ...

Je sais pas vous mais moi j'ai l'impression que c'est très utopique c't'histoire ... Nan parce que juste comme ça, vous laisseriez votre enfant courir chez vos voisins au beau milieu de la nuit par les temps qui courrent ? Moi non ... Plus maintenant ... Dans un village encore peut-être, mais en ville, même dans le super-quartier-super-convival-de-là-bas-derrière-les-bosquets, non ...

Ouhla j'me suis laissée emporter sur le sujet ... en fait y'aurait des tas de choses à raconter mais ça bifurquerait sur des centaines de sujets.

18:54 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Premier message :)

Tout est dans le titre :)Je débute mon premier blog ... Je vais bien voir ce que ça donne et si je n'ai pas l'angoisse de l'écran blanc ... Allez zou, je pars à la conquête de mon nouveau terrai de "jeu" (ou de "je")

15:44 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |