12/02/2004

30 millions d'amis sur France 2 ^^

La direction générale de France 2 annoncera officiellement, lundi 16 février à 11h, la reprise de la plus célèbre émission animalière de France. Fait unique dans les annales de la télévision française, une émission hebdomadaire ayant plus de 25 ans d’ancienneté, passe avec armes et bagages d’un côté à l’autre de la « scène ».
Nous sommes ravis pour les dizaines de millions d’amis des animaux, qui ont été très nombreux à stigmatiser l’arrêt de l’émission et à demander sa reconduction sur le service public. Une fois de plus, la cause animale gagne !
Nous reviendrons très prochainement sur l’émission. La rédaction d’Aniwa.com et du magazine 30 Millions d’Amis remercient tous les amis des animaux pour leur soutien massif exprimé par lettre ou par courrier électronique et représentant plusieurs centaines de milliers de lettres de protestation.

20:33 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/01/2004

Une tite blague mimi ^^

Petit Pierre rentre de l'école et dit à son père:

" Papa je dois faire un devoir sur la politique et expliquer le fonctionnement du gouvernement peux-tu m'expliquer ? "
" Rien de plus facile " dit le père, " il suffit de comparer la société à notre famille.
Tu vois moi je ramène de l'argent , je suis le capitaliste. Ta mère gère le ménage et fait les dépenses , elle est le gouvernement, la bonne qui travaille pour nous est la classe ouvrière, Toi tu es le peuple et ton petit frère de 4 mois est la génération future.

La nuit petit Pierre est réveille par son petit frère qui pleure et hurle. Il se lève et constate que son petit frère a besoin d'etre changé, sa couche étant pleine...
Il se rend dans la chambre de ses parents et tente en vain de réveiller sa maman qui dort profondément. Voulant alors réveiller son père, il constate que celui-ci n'est pas dans le lit. Il le cherche et le trouve dans le lit de la bonne et va se recoucher.

Le lendemain au petit déjeuner petit Pierre dit à son Père : " tu sais Papa j'ai tout compris " . " Ah oui et qu'as tu compris? " " C'est trés simple, j'ai compris que le capitalisme baise la classe ouvrière pendant que le gouvernement roupille, restant sourd aux appels du peuple et laissant la génération future dans la merde! "

18:04 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/01/2004

Nouvel an dans le Vercors ^^

Pour bien commencer l'année nous avons décidé une copine et moi de faire une petite "expédition" dans le Vercors
Nous nous sommes rendues à Autrans, à 1h en autocar de Grenoble, pour faire du Mushing, comprenez du traineau avec des Huskys entre autres.
Inutile de vous dire que nous nous sommes régalées ;)

Voici donc quelques photos:











20:56 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/12/2003

Joyeux Noël ^^

Et voilà,

Les cadeaux ont été distribués, les bouteilles consommées, le repas s'est bien déposé sur l'estomac ^^
Mais vous savez quoi ?? Dans une semaine rebelotte !! Hé oui on ne va pas y échapper avec le Nouvel An, le compte à rebours tout ça tout ça ...

J'espère que vous vous êtes régalés et que vous avez été gatés ^^

23:23 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/12/2003

La Dinde au Whisky


Etape 1: Acheter une dinde d'environs 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l'huile d'olive, des bardes de lard.
Etape 2: La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d'huile d'olive.
Etape 3: Faire prechauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.
Etape 4: Se verser un verre de whisky pendant ce temps la.
Etape 5: Mettre la dinde au four dans un plat a cuisson.
Etape 6: Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.
Etape 7: Mettre le therpostat a 8 apres 20 binute pour la saisir.
Etape 8: Se bercer 3 berres de whisky.
Etape 9: Apres une debi beurre, fourrer l'ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.
Etape 10: Brendre la vouteille de biscuit et s'enfiler une bonne rasade derriere la bravate - non - la cravate.
Etape 11: Apres une demi heure de blus, tituber jusqu'au bour. Oubrir la putain de borte du bour et reburner - non - revourner - non - recourner - non - enfin, mettre la guinde dans l'autre sens.
Etape 12: Se pruler la main avec la putain de borte du bour en la refermant - bordel de merde.
Etape 13: Essayer de s'asseoir sur une putain de chaise et se reverdir 5 ou six whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.
Etape 14: Buire - non - luire - non - cuire - non - ah ben si - cuire la bringue bandant 4 heures.
Etape 15: Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ca passe.
Etape 16: R'tirer le four de la dinde.
Etape 17: Se rebercer une bonne goulee de whisky.
Etape 18: Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau parce que ca a rate la bremiere fois.
Etape 19: Rabasser la dinde qui est tombee bar terre. L'ettuyer avec une salete de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou sur une assiette. Enfin, on s'en fout...
Etape 20: Se peter la gueule a cause du gras sur le barrelage de la buisine et essayer de se relever.
Etape 21: Decider que l'on est aussi bien par terre et binir la mouteille de rhisky.
Etape 22: Ramper jusqu'au lit, dorbir toute la nuit.
Etape 23: Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain matin et nettoyer le bordel que tu mis dans la cuisine la veille, pendant le reste de la journee.

Joyeux Noel !!!!

07:33 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/12/2003

Rigolatware

En informatique, les anglo-saxons raffolent des termes se terminant en "ware" : shareware, hardware, freeware, software, netware, etc. qu’il est souvent difficile de traduire. Voici donc une nouvelle terminologie "adaptée" aux Belges (qu'on adore ^^)

Abreuvware : serveur de réseau
Assomware : logiciel trop complexe
Aurevware : procédure pour quitter un logiciel
Baigneware : logiciel de nettoyage du disque rigide
Boudware : logiciel dédié à la méditation
Cherware : logiciel trop cher
Coulware : réseau local d'une entreprise
Depotware : poubelle de Windows
Dortware : logiciel ennuyeux
Égoutware : logiciel qui filtre les données inutiles
Embaumware : logiciel dédié à l'archivage de longue durée
Entonware : logiciel de compression de données
Isolware : logiciel réservé à un usage électoral
Manware : logiciel réservé à une élite
Mirware : logiciel de copie
Mouchware : logiciel anti-virus
Oratware : logiciel qu'il faut prier pour qu'il fonctionne
Purgatware : logiciel dont il faut se confesser après utilisation
Purienabware : logiciel commandité par les producteurs d’alcool
Promontware : logiciel d'observation
Promouvware : logiciel de démonstration
Rotisware : salle d'informatique mal climatisée
Suppositware : autre logiciel anti-virus
Tirware : logiciel spécialisé pour le classement des dossiers
Tupperware : forum de discussion de directrices de plusieurs entreprises
Vatferware : logiciel de contrôle d'accès

07:24 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/12/2003

Lettre de George Sand à Alfred de Musset


A lire du début à la fin pour comprendre l'humour de cette lettre

Je suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre soir que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
la une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête a montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir aussi
vous dévoiler sans artifice mon âme
toute nue, venez me faire une visite.
Nous causerons en amis, franchement.
Je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l'affection
la plus profonde comme la plus étroite
en amitié, en un mot la meilleure preuve
que vous puissiez rêver, puisque votre
âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-
bite est bien longue, bien dure et souvent
difficile. Ainsi, en y songeant j'ai l'âme
grosse. Accourez donc vite et venez me la
faire oublier par l'amour ou je veux me
mettre.

Musset s'empressa de répondre :

Quand je mets a vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capture les sentiments d'un coeur
Que pour vous adorer forma le Créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :
Vous saurez quel remède apporter a mes maux.

Maintenant relisez la lettre de Sand une ligne sur 2... et les premiers mots de chaque ligne de celle de Musset.

18:17 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/12/2003

Sauvez 30 millions d'amis !!!!


En signant la pétition ici:
http://www.aniwa.com/talc/op_tma.asp?custom=op_tma&com=1&...

Cette émission a surement bercé à nous tous notre jeunesse, elle est une source de bons conseils sur les animaux. Ne la laissez pas disparaître :(

20:58 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/12/2003

Bonsai - La nouvelle aventure ^^


Alors voilà ^^ Depuis hier je me suis vue confier la responsabilité de ce petit être que vous voyez en photo *tite goutte sur le coté de la tempe*

J'ai entrepris de connaître un maximum de choses afin de lui permettre de vivre un maximum de temps, sauf que Domie-la-main-verte ne s'est pas encore révélée (mais ne sait-on jamais ^^)

Alors c'est parti, armée de mon encyclopédie Internet et de mon My X6 (lol) je compte vous faire partager l'évolution du ptit pépère que j'appelle déjà affectueusement "Sweetie" ... Oui, je suis de celles qui parlent aux plantes !!
Voilà donc chaque fois qu'il y aura du changement (et à défaut, tous les mois environ) y'aura une tite photo du ptit monstre ^^

Allez zou, je file faire mon shopping pour qu'il ait les meilleures attentions !!

A suivre ... ^^

19:33 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

02/12/2003

Intempéries - Le Rhône déborde !!

Les intempéries violentes de ces 2 derniers jours ont fait pas mal de dégâts un peu partout le long du couloir du Rhône ...
Celui-ci a d'ailleurs débordé comme le montrent les photos ci-dessous (prises avec mon Sagem MyX6) ...











18:53 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/12/2003

Linkin Park - Numb

 
J'aime bien ce groupe que j'ai découvert y'a pas si longtemps ^^
Les paroles de leur "dernière" chanson ici:
I'm tired of being what you want me to be
Feeling so faithless lost under the surface
Don't know what you're expecting of me
Put under the pressure of walking in your shoes
(Caught in the undertone just caught in the undertone)
Every step that I take is another mistake to you
(Caught in the undertone just caught in the undertone)
[Chorus]
I've become so numb I can't feel you there
I've become so tired so much more aware
I'm becoming this all I want to do
Is be more like me and be less like you
Can't you see that you're smothering me
Holding too tightly afraid to lose control
Cause everything that you thought I would be
Has fallen apart right in front of you
(Caught in the undertone just caught in the undertone)
Every step that I take is another mistake to you
(Caught in the undertone just caught in the undertone)
And every second I waste is more than I can take
[Chorus]
I've become so numb I can't feel you there
I've become so tired so much more aware
I'm becoming this all I want to do
Is be more like me and be less like you
And I know
I may end up failing too
But I know
You were just like me with someone disappointed in you
[Chorus]
I've become so numb I can't feel you there
I've become so tired so much more aware
I'm becoming this all I want to do
Is be more like me and be less like you
[Chorus]
I've become so numb I can't feel you there
Tired of being what you want me to be
I've become so numb I can't feel you there
Tired of being what you want me to be

00:13 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/11/2003

La face cachée du Capricorne

CAPRICORNE
22 décembre – 20 janvier
Planète : Saturne


PERSONNALITÉ

Avec lui il faut s’accrocher, c’est du coriace. Le Capricorne est patient, d’une grande sagesse et d’une extrême rigueur dit-on.

Sa démarche en dit déjà long : lente, prudente, régulière, comme s’il calculait chacune de ses enjambées, on sait quand il part mais jamais quand il arrive. Eh oui, le gaillard sait prendre son temps et c’est normal car Saturne, le dieu du temps, est sa planète. Il ne faut donc pas le bousculer le pépère, oui le pépère car il est déjà vieux avant de naître. Qu’il est poussiéreux, vieillot, dénué de toute fantaisie, raide comme un candélabre ! Il donne l’impression de trimballer un fardeau sur ses épaules, avec sa mine émaciée, plâtreuse, décomposée, burinée par les angoisses, les doutes, bref à chaque rencontre, il donne l’impression de sortir d’un contrôle fiscal ou d’une gastro-entérite. Invitez-le à une soirée, il vous foutra l’ambiance par terre, garanti ! Non qu’il profère des propos désobligeants, blessants – il faut lui ouvrir le clapet avec une pince monseigneur pratiquement – mais sa présence frigorifie.

Démodé, passéiste, c’est sa carte de visite. Ne l’emmenez jamais à une exposition d’art moderne car vous aurez la sensation de vous traîner un sac à dos rempli de caillasses. Vous verrez sa trombine se verrouiller à double tour et il ne décrochera pas une parole à l’exception de borborygmes alternés de bâillements bien appuyés. En définitive, on se demande s’il a des désirs, si un cœur bat sous cette carcasse car c’en est une de carcasse, il est increvable ! On le représente par une chèvre à queue de poisson qui sort de l’eau et commence à gravir une montagne, cette image est très évocatrice. Son endurance est gigantesque, vouloir le suivre c’est comme tenter l’ascension de l’Himalaya en short et en espadrilles, on y laisse sa peau alors que lui continue sans faillir, avec une maîtrise effrayante. N’espérez pas qu’il vous attendra ou qu’il ralentira la cadence pour vous être agréable, il ne connaît pas le sens de ce dernier mot. Impitoyable, égoïste, seul compte l’objectif qu’il veut atteindre. L’expression « avoir une pierre à la place du cœur » lui va comme des gants de boxe à Mike Tyson ; espérer le voir verser une larme équivaut à chercher des pissenlits en plein hiver. En fin de compte, c’est un bunker monté sur deux jambes : glacial, impénétrable, sentimental et tendre comme un tir d’obus.


VITALITÉ – TRAVAIL

Un véritable humanoïde. Opérationnel 24 h / 24. Sa ponctualité est exemplaire, à tel point qu’on a l’impression qu’il ne débraye jamais ; on le retrouve le lendemain à la même place, faciès et vêtements identiques à la veille, c’est à dire froissés. Quel ennui, quelle tristesse ! Impossible de lui arracher un sourire, pas la peine de lui raconter la dernière histoire drôle entendue la veille, ça ne le décoincera pas, au contraire, vous le verrez se fermer comme un cercueil. Pour savoir ce qu’il a sur le cœur, ce qu’il pense, il ne faut pas hésiter : attaquer la première couche au T.N.T et la seconde au burin ! Travailler à ses côtés c’est en somme avoir déjà un pied en maison de retraite et l’autre dans la tombe. Si vous ne cultivez pas la pensée positive, il vous déprimera, c’est une M. S. T (Morosité Sournoisement Transmissible) ambulante. Pas solidaire pour un rond, il ne lèvera pas le petit doigt pour vous. Si vous lui demandez son aide, il fera mine de ne pas vous entendre ; et quand il feint de ne rien entendre c’est du béton armé, du blindé. Et puis, ne lui confiez jamais vos soucis personnels, comme il voit toujours le côté noir des choses, il vous déglinguera d’une manière claire et concise.

Mais attention, sous son air renfrogné se terre un individu avide ; plonger ses doigts dans le gruyère et ses babines dans la soupière le rongent de l’intérieur. Eh oui, en secret, il crève d’ambition, de jalousie, il envie ce que vous êtes et convoite ce que vous possédez. D’où le danger de lui faire des confidences, de lui ouvrir votre porte car il n’oublie rien, c’est du gravé dans la pierre.

Calculateur dans l’âme, il attend l’heure de sa réussite. Hélas, celle-ci ne vient jamais car il confond patience et passivité, concentration et momification et passe ainsi sa vie à contempler le sablier de ses échecs.


SENTIMENTS – SEXUALITÉ

LUI :
Il n’a pas le sang chaud et c’est normal puisqu’il est né en plein hiver, aussi il ne faut pas trop lui en demander question bagatelle. C’est un iceberg, qui se heurte à lui, perd pied très vite au lieu de le prendre. Pour le dégeler, il faut avoir non seulement un tempérament ardant, mais qui plus est une âme compatissante et cultiver de surcroît un penchant pour l’amour sacrificiel. Allons droit au but, comme compagnon de sommier, il est lamentable. Aucune fantaisie, aucun élan, avare de paroles tendres, on vibre davantage à lire un mauvais livre érotique de gare qu’à le caresser : il ne réagit pas. En fait, c’est un frileux, un misogyne par peur, l’adepte de l’amour par télécommande, moins il a de contact mieux il se porte.

ELLE : L’anti-éros à chaussures plates, pantalons bouffants et anoraks de hautes montagnes. La sèche, la revêche, la féministe acariâtre qui à défaut de grimper aux rideaux gravit les échelons de la société avec détermination. L’intérêt guide ses émotions et seule la sécurité matérielle que peut lui offrir une vie de couple l’intéresse. Pour le reste, c’est une incitation aux aventures extraconjugales tant elle enterre toute passion. Il faut avoir le tempérament d’un moine ou les prédispositions d’un castra pour résister à ses côtés. De toute façon sa froideur confine à la castration. La séduire est un vrai chemin de croix. Certes, elle est fidèle et consciencieuse, mais est-ce bien suffisant pour s’enraciner avec elle, la question se pose…


23:03 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

22/11/2003

Uru: Ages beyond Myst

 
Uru ... un nouveau volume de la saga Myst. Un réel bonheur !!!!
Je ne l'ai commencé qu'aujourd'hui, mais je suis déjà fan !!! En même temps je suis la saga Myst depuis ses débuts en 1994 ...Myst, puis Riven en 1999, Myst III: Exile en 2001 et maintenant Uru: Ages beyond Myst.
 
Toujours cette non-violence poussée à l'extrême, personne dans ce jeu ne vous veut du mal: pas de monstres qui vous sautent dessus par surprise au moment où vous vous y attendez le moins, pas de personnes à convaincre de quoi que ce soit pour obtenir un quelconque objet qui ouvrira le niveau suivant (après avoir quand même combattu d'autres monstres tous plus armés les uns que les autres).
 
J'adore !! Le décor est toujours aussi beau, captivant, un vrai monde de détente ^^ Cependant, il n'est pas question de laisser nos neurones se reposer !! Ce jeu est un vrai remue-méninges. Enigmes complexes à résoudre avec ingéniosité, c'est un casse tête permanent. Il s'agit de résoudre des enigmes pour déclencher d'autres énigmes et finir par découvrir ce que l'on appelle in game un livre de liaison qui permet de rejoindre un autre monde (lui aussi rempli d'énigmes ... oui oui, aussi ...).
 
Mais on se prend au jeu, on prend le temps d'explorer, de réfléchir, de comprendre, d'observer ... Parfois usant lorsque les enigmes sont trop complexes, il n'est pas interdit de jeter un coup d'oeil à l'aide sur internet histoire de passer un cap difficile ! (mais si vous préférez chercher, c'est mieux ;))
 
Uru apporte cependant une nouveauté à la Saga: le Online. La possibilité de se connecter pour découvrir de nouveaux mondes et rencontrer d'autres joueurs !! (dans le décor d'Uru).
 
A se procurer d'urgence !!!
 
Liens:
http://uru.ubi.com/fr/
http://urulive.ubi.com/fr/
 



22:52 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/11/2003

L'indifférence


Ce qu'il y a de pire, je pense, c'est l'indifférence ... surtout celle de ceux qui compte à nos yeux ... Cette impression de transparence, d'avoir existé puis de devenir néant aux yeux de ceux que l'on affectionne tant ... On ne sait pas quoi faire, rendre cette indifférence ou chercher à attirer son attention? à raviver cette lumière, à se battre pour ne pas laisser les choses en l'état, état que l'on trouve absurde ... Je tente de combiner les deux, l'indifférence verbale à la manifestation écrite ... avec l'espoir de créer une "secousse" suffisamment grande pour sortir de cet état injustifié.


Quelques citations:

"Carte du Tendre : On ne va d'Amour en Amitié, lieux qui paraissent voisins, qu'en repassant par l'abîme l'indifférence, si verdoyant que, la plupart du temps, on y reste." [Robert Poulet]
Extrait de Contre l'amour, la jeunesse, la plèbe

"Comment se tue en nous l'amour : trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l'amour, l'indignation le brise, et on arrive ainsi à l'indifférence finale." [Charles-Augustin Sainte-Beuve]

"Il y a pire que la haine ; il y a l'indifférence." [Yvon Deveault]

"A l'oubli succède l'indifférence de l'oubli comme un écho muet qui prolonge la durée et augmente l'espace de l'oubli." [Jacques Ferron]
Extrait de L'amélanchier

"Libre, c'est le mot que l'on emploie pour les hommes. Des femmes en rupture de mariage ou de liaison, on dit qu'elles sont seules." [Françoise Giroud]
Extrait de Mon très cher amour

22:39 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2003

Ze permis de conduire


Hé ouais, cette épreuve que j'attend depuis un ptit moment s'est soldée par ... un échec.
Je ne suis presque pas surprise ... mon manque de confiance en moi me joue des tours. Et puis comme tout le monde dit si bien "c'est pas grave, tu l'auras la prochaine fois".
Moui ... la prochaine fois ... elle est bien loin et incertaine. Parce que le stress, c'est pas toujours agréable, ça l'est même rarement finalement. Ou alors c'est bien, mais pas pour les exams...
Et je m'énerve quand je vois tous ces gens qui ont leur permis et qui conduisent comme des tarés ... Comment ils ont fait ?? Nan parce que j'sais pas mais des fois y'a de quoi se demander quand même ...
Bon j'arrête là, ça fait du bien d'évacuer. Je ne suis pas triste, juste déçue, énervée et fatiguée.

Ca passera....

11:37 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/10/2003

Poème ... Parce que ça fait du bien de rire !!


La première fois quand je l'ai vue.
J'ai tout de suite remarqué son regard.
J'en étais complètement hagard.

Dans ce jardin du Luxembourg.
Je me suis dit : il faut que je l'aborde.
Pour voir si tous les deux on s'accorde.

J'ai déposé mon baluchon.
Alors j'ai vu tes gros yeux doux.
J'en suis dev'nu un peu comme fou.

Quand je t'ai dit que tu me plaisais.
Que j'aimerais bien te revoir.
Tu m'as donné rendez-vous le soir.

Et je t'ai dit "Oh Penelope".
Que tu étais une sacrée belle fille.
Que je t'aimerai toute ma vie.

Quand dans ce lit de marguerites.
Tu m'as caressé doucement la tête.
Ma vie entière est une fête.

Et sous les regards de la foule.
J'ai posé ma main sur ta main.
Vous voyez bien que ce n'est pas malsain.

A l'ombre des eucalyptus.
Je t'ai dit : "Je veux que tu me suives."
Je te sentais d'humeur lascive.

Alors comme ça dans les tulipes.
Tu m'as fait une petite promesse.
Gage d'affection et de tendresse.

Si notre amour devait céder.
Je n'aurais plus qu'à me faire prêtre.
Je ne pourrais jamais m'en remettre.

Car si un jour notre amour rouille.
Je m'en mordrai très fort les doigts.
Chérie vraiment je n'aime que toi.


Changez maintenant la fin du second vers de chaque strophe pour qu'il rime avec le premier vers plutôt qu'avec le troisième vers(vous allez voir, les mots viennent très vite...)

10:04 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/10/2003

Radio Blog


Radio Blog keskecé k'c'te bête?
Bah c'est un truc que j'ai trouvé un peu par hasard, qui permet de diffuser ses musiques via un ptit module en flash... Alors dans le menu à droite vous allez voir ~Radio Néo~ cliquez et vous pourrez écouter quelques unes des musiques que j'aime bien en ce moment ;)

Et si vous avez des commentaires ... vous savez comment faire ^^

20:06 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2003

Le 26 octobre 2003 à 3h : reculez vos montres de 1h !!


Hé vi, le changement d'heure ... Celui qu'on aime bien finalement puisqu'il nous redonne l'heure qu'on nous a sauvagement enlevée avant l'été ...

Tout ça pour:

Pour des raisons d'économies d'énergie, on a, dès 1916, instauré le principe de l'heure d'été. Le Temps Légal, celui de tous les jours, des montres, des horloges, fut avancé par rapport au Temps Universel d'une heure en été.
En hiver : Temps Légal = Temps Universel
En été : Temps Légal = Temps Universel + 1 heure

Puis en 1946 l'heure d'été fut appliquée toute l'année. Il n'y avait donc aucun changement d'heure au cours de l'année.
Temps Légal = Temps Universel + 1 heure

En 1976 toujours, à l'époque, pour des raisons d'économie d'énegie, on a réinventé l'heure d'été mais cette fois ci l'avance hivernale d'une heure fut conservée et une autre heure s'ajoutait durant le printemps et l'été (vous suivez ?).

En hiver : Temps Légal = Temps Universel + 1 heure
En été : Temps Légal = Temps Universel + 2 heures


Source:http://astro.vision.free.fr/heures.php

11:04 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2003

La face cachée du Scorpion

Alors aujourd'hui sur un forum que je suis régulièrement j'ai découvert un sujet sur la face caché des signes du zodiaque... Cette face qu'on (se) dissimule ... parce qu'au fond on n'est pas QUE des gentils ... lol (extraits d’un bouquin intitulé « le zodiaque noir ou la face cachée de votre signe » par Soccoro, ed. Presses de Valmy)

Ce qui suit, c'est mon coté noir à moi ... dans les grandes lignes ...




PERSONNALITÉ

Disons-le d’emblée, le Scorpion, on n’a pas envie de se le mettre dans la poche. Son palmarès est le plus noir du zodiaque : cruel, machiavélique, agressif, destructeur, rancunier, sadique, cynique, sans scrupules... Que dire de plus ?

Son élément est l’eau, ni limpide, ni potable mais putride, opaque, fangeuse, on n’a guère envie d’y faire trempette. Au premier abord, ce qui frappe le plus, c’est son regard inquisiteur, toujours à l’affût, comme traqué ou cherchant sa proie. Il a deux animaux emblématiques : l’aigle et le serpent. Le premier vous arrache du sol pour vous becqueter ; le second vous ramène à ras le sol pour mieux vous engloutir. D’un côté comme de l’autre, c’est la mort. Et grand dieu, qu’il l’aime cette mort, elle le hante ! Les balades en forêt pour contempler les belles couleurs de la nature et le chant des oiseaux ça le rend neurasthénique, toute cette splendeur agresse sa noirceur intérieure. C’est ce qui en fait un visiteur assidu et éclairé des cimetières, le silence inquiétant des morts lui parle, ça l’inspire même. Il peut passer des journées entières à deviser sur la vie, la mort en des termes si déprimants que vous en revenez totalement démoli. Qu’il est morbide ! Cette bestiole est du poison violent, elle s’immisce dans votre partie la plus secrète et dès qu’elle a trouvé le point faible, elle s’y attarde, le titille, bref elle ne le lâche plus. Au royaume du Scorpion, on n’achève pas, on torture lentement et avec raffinement. Surtout n’allez pas pleurer sur son épaule, il vous plaindra, fera mine de vous comprendre mais intérieurement quelle jouissance il en retirera. Contempler la souffrance d’autrui l’excite au plus haut point, c’est à la limite de l’orgasme. Parce qu’au fond c’est un pauvre malheureux, pas du tout doué pour le bonheur, qui se complaît à gratter sans cesse ses croûtes.

On le prétend fidèle en amitié, c’est à voir. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour être son ami, là est la question. Pluton, le dieu des enfers, est sa planète. Il exige donc soumission, vénération et sacrifice. Résistez-lui et vous le paierez au centuple, vous serez tatoué à vie au fer rouge ! L’avoir pour ami est une véritable menace… Le seigneur a dit : « Gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous vêtus en brebis mais qui au-dedans sont des loups. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » Cette parole résume bien la bête qui est en lui.

Plus paranoïaque qu’intuitif, sa vie est un labyrinthe dont l’unique issue se nomme démolition.


VITALITÉ – TRAVAIL

Une chose est certaine : les postes de subalterne, les seconds rôles, ce n’est pas pour lui. Ce qu’il veut c’est la première place, le pouvoir absolu. Et pour l’obtenir, il ne reculera devant rien, ni personne. S’il doit vendre son âme, il le fera sans l’ombre d’une hésitation. Il a l’art et la manière de se réconcilier avec sa conscience, de ne jamais cultiver la culpabilité. A ses yeux la fin justifie les moyens et peu importe lesquels. En conséquence, si vous avez un Scorpion dans votre entourage, restez sur vos gardes, ne fléchissez jamais car il sautera sur l’occasion pour vous asséner le coup de grâce. Tisser sa toile, fomenter des complots, des révoltes, il a ça dans le sang, c’est pratiquement une réaction de survie. Pour lui, la véritable force réside dans l’ombre. S’exposer trop vite au soleil entraîne le risque d’être grillé tout aussi rapidement. Ce qui en fait un manipulateur dangereux. Ne vous imaginez surtout pas que vous l’aurez à l’usure, son endurance et sa capacité de récupération sont gigantesques ! Le Scorpion est le seul animal à résister à l’énergie nucléaire, ça donne à réfléchir…

S’il se porte spontanément à votre secours ou vient vous confier une idée géniale, dîtes-vous qu’il y a danger. Il donne pour, au mieux, vous posséder, au pire, vous anéantir, l’un n’excluant pas l’autre. Sa gentillesse et sa générosité ne sont jamais désintéressées. A son contact on verse vite dans une forme de parano qu’il sait savamment propager et entretenir.
Son silence et son côté mystérieux fascinent et intriguent à la fois. En réalité c’est une incapacité à réellement communiquer, c’est un introverti pathologique incurable. Tiraillé entre Bouddha et Méphistophélès, la retraite monacale et les coulisses du pouvoir, il trouve un compromis en jouant l’anachorète aux dents longues.

Infréquentable et inévitable à la fois, sa réussite est un chemin de croix sans salut.


SENTIMENTS – SEXUALITÉ

LUI : C’est un obsédé sexuel, ça frise le satyriasis. Le sexe est un moyen pour exercer et assouvir sa volonté de puissance. Il désire dominer sur tous les plans et le sexe est l’une de ses armes. Jouer la carte du tendre, du romantique, ça le met rapidement hors de lui. Ce qu’il veut c’est du torride, du 9 semaines ½ renouvelables ! Lui proposer de visiter le musée de l’érotisme ou un sex-shop ne le froisse aucunement, bien au contraire, il prend ça pour une marque de reconnaissance. Avec lui, il faut redoubler d’imagination et se laisser aller aux fantaisies de la cabriole. Ralentissez la cadence, proposez-lui une balade au clair de lune, il vous flinguera du regard et s’en ira achever ses « œuvres dard » ailleurs…

ELLE : La provocatrice , la nymphomane, la femelle par excellence ! Messieurs, détachez vos ceintures et soyez prêts pour le décollage. Elle n’a rien d’une timorée, d’une bonne sœur malgré ses faux airs de mystique sous cape en guêpière et porte-jarretelles. Lui proposer les plans les plus tordus l’excite au plus haut point et peu importe le lieu et l’heure. Il lui faut du hard, de l’imprévu, ça lui fouette les sens ! Mais à la moindre défaillance, de torche elle se transformera en iceberg et vous balancera ses paroles cinglantes, piquantes qui vous ramolliront pour dix générations. On dit que le Scorpion est le signe des métamorphoses, eh bien, en voilà une démonstration inoubliable pour la victime ! Plus mante religieuse qu’amoureuse, il faut savoir faire don de soi pour la posséder… un peu.

00:14 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/10/2003

Halloween débarque

Voui je sais je fais dans l'originalité ... En même temps ce n'est que mon deuxième message alors vaut mieux commencer bas pour se diriger vers des sujets plus ... enfin moins ... enfin bon vous avez compris ;)
Bref, Halloween, cette joyeuse fête commerciale du 31 octobre à laquelle je n'ai participé qu'une seule fois il y a trois ans (et encore ça n'était que pour se déguiser joyeusement en Morticia Adams).

J'ai même l'impression qu'avant 2000, Halloween en France n'existait pas.

Une fête aux origines obscures à la veille du 1er Novembre autrement plus funeste (m'enfin en même temps c'est un jour férié alors on va pas trop s'en plaindre ... sauf quand il tombe un week end ...) où, apparemment, les enfants sont censés se déguiser en ptits monstres (y'a-t-il vraiment besoin de déguisement? - je plaisante j'adore les enfants -) pour réclamer des bonbons au porte-à-porte ...

Je sais pas vous mais moi j'ai l'impression que c'est très utopique c't'histoire ... Nan parce que juste comme ça, vous laisseriez votre enfant courir chez vos voisins au beau milieu de la nuit par les temps qui courrent ? Moi non ... Plus maintenant ... Dans un village encore peut-être, mais en ville, même dans le super-quartier-super-convival-de-là-bas-derrière-les-bosquets, non ...

Ouhla j'me suis laissée emporter sur le sujet ... en fait y'aurait des tas de choses à raconter mais ça bifurquerait sur des centaines de sujets.

18:54 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Premier message :)

Tout est dans le titre :)Je débute mon premier blog ... Je vais bien voir ce que ça donne et si je n'ai pas l'angoisse de l'écran blanc ... Allez zou, je pars à la conquête de mon nouveau terrai de "jeu" (ou de "je")

15:44 Écrit par Neoarcana | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |